Tous les articles par Raphaël Frétigny

22 mai 2014 – « Lyon-Part Dieu : acteurs de marché et politiques urbaines » Journée d’études

Journée d’études IMUalpha

Lyon-Part Dieu :

Acteurs de marché et politiques urbaines

 22 mai 2014 (16h30 – 19h00)

ENS Lyon (site Buisson, salle de réunion n°1)

  • Introduction par R. Frétigny et D. Galimberti , Triangle UMR 5206 – Université de Lyon
  • Intervention de Charlotte Halpern, FNSP, CEE-Sciences Po, « Les acteurs de marché font-ils la ville ? »
  • Contrepoint : Aurélie Delage, EVS UMR 5600 – Université de Lyon, « Des acteurs en quête du marché : l’exemple de St-Etienne Châteaucreux »
  • Intervention de Bernard Badon, Mission Part-Dieu, Grand Lyon, « Le projet Part-Dieu au prisme de ses acteurs »

Continuer la lecture de 22 mai 2014 – « Lyon-Part Dieu : acteurs de marché et politiques urbaines » Journée d’études

22 mai 2014 – Les classes populaires à l’épreuve de la rénovation urbaine : une enquête aux Minguettes (Vénissieux)

« Les classes populaires à l’épreuve de la rénovation urbaine : une enquête aux Minguettes (Vénissieux) »

 

Présenté par Pierre Gilbert, doctorant en sociologie au Centre Max Weber (CMW), Université Lyon II

Discuté par François Bonnet, chargé de recherche CNRS, Laboratoire PACTE, IEP de Grenoble

le Jeudi 22 mai de 10h à 11h30 à l’ENS de Lyon en salle F120

  Continuer la lecture de 22 mai 2014 – Les classes populaires à l’épreuve de la rénovation urbaine : une enquête aux Minguettes (Vénissieux)

12 mai 2014 : « Démarches d’anticipation et construction métropolitaine. Les cas de Nantes et Lyon »

Image1

Pauline Ouvrard (architecte-urbaniste, Ecole nationale supérieure d’architecture de Nantes) et Nicolas Rio (politiste, Sciences Po Lyon)

« Démarches d’anticipation et construction métropolitaine. Les cas de Nantes et Lyon. »

 

Le 12 mai 2014 de 17h à 19h
ENS de Lyon Site Descartes (Buisson, salle de réunion n°1)

 

Leur présentation sera discutée par :
Julien Barrier (sociologue, ENS Lyon)
Marie-Clotilde Meillerand (historienne, Intelligence des Mondes Urbains).


Résumé de l’intervention:

 

La présentation prendra appui sur les thèses en cours des deux chercheurs, portant sur les usages de la prospective par l’action publique territoriale.

 

Les deux chercheurs proposent d’examiner l’évolution des pratiques d’anticipation menées à l’échelle métropolitaine par les institutions publiques (intercommunalités, agences d’urbanisme, OREAM, etc.) depuis les années 1960. Ce travail porte sur l’étude comparée de deux agglomérations (prises à leurs différentes échelles) : la métropole lyonnaise (en y intégrant la RUL) et la métropole nantaise (en intégrant Saint-Nazaire).

A partir de l’analyse des dispositifs mis en place et des documents produits comme de leur évolution, il s’agit de questionner la contribution de ces démarches d’anticipation à l’émergence des structures métropolitaines. Que nous révèle cette évolution des pratiques d’anticipation sur les modes de légitimation des institutions métropolitaines et sur l’émergence d’un gouvernement d’agglomération ? Est ainsi posée l’hypothèse que ces exercices de prospective et/ou de planification participent à la construction métropolitaine autant qu’ils en révèlent les modalités.

 

La présentation se focalisera sur plusieurs dimensions afin de croiser au mieux les deux terrains tout en les replaçant dans leur contexte socio-institutionnel :

  • Les jeux institutionnels entre les différentes structures métropolitaines (OREAM, EPCI, agences d’urbanisme, etc…). Quelles sont les structures qui ont recours aux démarches d’anticipation ? A quel moment le font-elles, pour qui et avec qui ? Qu’est-ce que cela nous dit sur la place des structures d’expertise comme les agences d’urbanisme et son évolution ?
  • Les échelles des démarches d’anticipation. Un premier inventaire met en lumière les variations d’échelles entre les documents d’anticipation successifs : la ville centre, l’agglomération, l’aire métropolitaine, etc. Observe-t-on des tendances communes dans les deux cas étudiés ? Que révèlent ces variations scalaires sur les fonctions assignées à l’anticipation et leurs évolutions au fil du temps ?
  • La place de la dimension « aménagement » dans ces exercices d’anticipation. Plusieurs auteurs (Dormois 2006; Pinson 2009) ont souligné le rôle qu’ont joué la planification urbaine et le projet urbain dans la construction métropolitaine. Or, les premières observations  des auteurs montrent une déconnexion progressive entre la planification territoriale et ces exercices d’anticipation, à Lyon comme à Nantes. Comment expliquer cette déconnexion ? Qu’en déduire quant au rôle et au positionnement des institutions métropolitaines ?

 

 

 

Les Chantiers de la Jeune recherche urbaine :

 

Les chantiers de la jeune recherche urbaine sont un cycle de séminaires de discussion de textes scientifiques.

 

L’objectif du cycle est de saisir la recherche en train de se faire. Il s’agit ainsi de susciter la discussion scientifique, de faire connaître le « front » de la jeune recherche urbaine, doctorale et post-doctorale. Dans une logique plus pédagogique, le cycle devra permettre de comprendre l’élaboration et la construction d’une démarche scientifique, ainsi que ses possibles améliorations.

 

Les papiers présentés peuvent être de différente nature : des textes destinés à la publication, ou bien des états d’avancement sur un travail d’enquête, un positionnement théorique…

Ils seront distribués en avance aux personnes s’inscrivant à une séance.

 

Contact : raphael.fretigny@hotmail.fr