Archives de catégorie : Agenda

Penser les circulations animales en milieu urbain – 13 Février

Affiche AEX Animal

« Penser les circulations animales en milieu urbain »

 

Atelier Expérimental IMUalpha – 13 février 2015 – 14 h – 17 h -ENS – IFE – Salle de Conférences – 19 allée de Fontenay -Lyon

 

De plus en plus de travaux abordent la thématique de la nature en ville. Mais moins prennent pour objet la question de l’animal en ville, et moins encore l’abordent sous l’angle de la mobilité.

L’objectif de cet atelier est de penser la question des circulations animales en ville ; il s’agira de lister et de discuter les problèmes posés par la mobilité des animaux, en termes sanitaires, scientifiques et politiques. D’un point de vue sanitaire, on évoquera les pathogènes associés à la présence animale ; d’un point de vue scientifique, on questionnera les manières de rendre compte de la circulation animale ; d’un point de vue politique, on discutera les difficultés et problèmes liés à la gestion des circulations animales.

Cet atelier proposera des interventions de :

Romain Marti (Microbiologie, LEM) : « Animaux en ville, quel impact sanitaire pour l’écosystème  urbain ? »

Emilie Edelblutte (Géographie, EVS) : « Les léopards du parc National Sanjay Gandhi et leur relation spatiale à la mégapole de Mumbai en Inde »

Coralie Mounet (Géographie/Sociologie, PACTE) : « Animaux sauvages en ville »

Discussion : Nathalie Blanc (Géographie – LADYSS – CNRS)

 

Contact organisation : Jérôme Michalon (Centre Max Weber) jerome.michalon@gmail.com

Le vécu de l’urbain – 3 octobre 2014 – 14h Salle CH 206 – 18 rue Chevreul 69007 Lyon (2ème étage)

Le vécu de l’urbain

Le 3 octobre 2014 – 14h

Salle CH 206 – 18 rue Chevreul 69007 Lyon (2ème étage)

http://www.univ-lyon3.fr/fr/presentation/localisations/site-des-quais/

41.jpg508513085

Programme

14h : Accueil et présentation des ateliers expérimentaux 

14h15 – 16h00 : Exposés des participants 

Anna Caterina Dalmasso – Doctorante en Philosophie (Lyon 3 et Università degli Studi di Milano)

Pascal Ferren – Chargé de Mission au pOlau (Pôle des Arts Urbains)

Aksel Kozan – Doctorant en Histoire  (Science-Po Paris).

16h00 – 17h30: Débat

Avec Florent Chevreau – Urbaniste à l’EPA de Saint Étienne

Continuer la lecture de Le vécu de l’urbain – 3 octobre 2014 – 14h Salle CH 206 – 18 rue Chevreul 69007 Lyon (2ème étage)

22 mai 2014 – « Lyon-Part Dieu : acteurs de marché et politiques urbaines » Journée d’études

Journée d’études IMUalpha

Lyon-Part Dieu :

Acteurs de marché et politiques urbaines

 22 mai 2014 (16h30 – 19h00)

ENS Lyon (site Buisson, salle de réunion n°1)

  • Introduction par R. Frétigny et D. Galimberti , Triangle UMR 5206 – Université de Lyon
  • Intervention de Charlotte Halpern, FNSP, CEE-Sciences Po, « Les acteurs de marché font-ils la ville ? »
  • Contrepoint : Aurélie Delage, EVS UMR 5600 – Université de Lyon, « Des acteurs en quête du marché : l’exemple de St-Etienne Châteaucreux »
  • Intervention de Bernard Badon, Mission Part-Dieu, Grand Lyon, « Le projet Part-Dieu au prisme de ses acteurs »

Continuer la lecture de 22 mai 2014 – « Lyon-Part Dieu : acteurs de marché et politiques urbaines » Journée d’études

22 mai 2014 – Les classes populaires à l’épreuve de la rénovation urbaine : une enquête aux Minguettes (Vénissieux)

« Les classes populaires à l’épreuve de la rénovation urbaine : une enquête aux Minguettes (Vénissieux) »

 

Présenté par Pierre Gilbert, doctorant en sociologie au Centre Max Weber (CMW), Université Lyon II

Discuté par François Bonnet, chargé de recherche CNRS, Laboratoire PACTE, IEP de Grenoble

le Jeudi 22 mai de 10h à 11h30 à l’ENS de Lyon en salle F120

  Continuer la lecture de 22 mai 2014 – Les classes populaires à l’épreuve de la rénovation urbaine : une enquête aux Minguettes (Vénissieux)

10 Juin 2014 – Big Data et analyse des structures socio-spatiales – ENS


Séminaire

« Big data et analyse des structures socio-spatiales urbaines »

Le 10 juin 2014 de 14h à 18h

ENS de Lyon – Site Descartes (1er étage, salle F120)

Programme

14h00-14h15

Accueil des participants

14h15-14h30 Présentation de la journée Eric Verdeil – Elvan Arik
14h30-15h45

« Annuaires, Histoire sociale, Spatial Humanities » Jean-Luc Pinol (ENS Lyon)

« Les bottins comme source d’histoire pour Istanbul : enjeux matériels, de méthode et de traitement ». Murat Güvenç (Sehir University Istanbul, prof. Invité INSA de Lyon/ EVS)

Discussion : Stéphane Frioux (Lahra)

15h45-17h00

L’intégration de sources historiques hétérogènes à un modèle de reconstitution d’anciens territoires industriels : enjeux et problèmes méthodologiques » – discussion dans le cadre du projet ALARIC (Clémentine Périnaud)

17h00-17h30

Enquête ménage, consommation énergétique et structuration urbaine. Présentation d’un aspect du projet POUDEV (E. Arik / M. Güvenç

Discussion : Thierry Joliveau/Hélène Matthian (UMR 5600)


Continuer la lecture de 10 Juin 2014 – Big Data et analyse des structures socio-spatiales – ENS

12 mai 2014 : « Démarches d’anticipation et construction métropolitaine. Les cas de Nantes et Lyon »

Image1

Pauline Ouvrard (architecte-urbaniste, Ecole nationale supérieure d’architecture de Nantes) et Nicolas Rio (politiste, Sciences Po Lyon)

« Démarches d’anticipation et construction métropolitaine. Les cas de Nantes et Lyon. »

 

Le 12 mai 2014 de 17h à 19h
ENS de Lyon Site Descartes (Buisson, salle de réunion n°1)

 

Leur présentation sera discutée par :
Julien Barrier (sociologue, ENS Lyon)
Marie-Clotilde Meillerand (historienne, Intelligence des Mondes Urbains).


Résumé de l’intervention:

 

La présentation prendra appui sur les thèses en cours des deux chercheurs, portant sur les usages de la prospective par l’action publique territoriale.

 

Les deux chercheurs proposent d’examiner l’évolution des pratiques d’anticipation menées à l’échelle métropolitaine par les institutions publiques (intercommunalités, agences d’urbanisme, OREAM, etc.) depuis les années 1960. Ce travail porte sur l’étude comparée de deux agglomérations (prises à leurs différentes échelles) : la métropole lyonnaise (en y intégrant la RUL) et la métropole nantaise (en intégrant Saint-Nazaire).

A partir de l’analyse des dispositifs mis en place et des documents produits comme de leur évolution, il s’agit de questionner la contribution de ces démarches d’anticipation à l’émergence des structures métropolitaines. Que nous révèle cette évolution des pratiques d’anticipation sur les modes de légitimation des institutions métropolitaines et sur l’émergence d’un gouvernement d’agglomération ? Est ainsi posée l’hypothèse que ces exercices de prospective et/ou de planification participent à la construction métropolitaine autant qu’ils en révèlent les modalités.

 

La présentation se focalisera sur plusieurs dimensions afin de croiser au mieux les deux terrains tout en les replaçant dans leur contexte socio-institutionnel :

  • Les jeux institutionnels entre les différentes structures métropolitaines (OREAM, EPCI, agences d’urbanisme, etc…). Quelles sont les structures qui ont recours aux démarches d’anticipation ? A quel moment le font-elles, pour qui et avec qui ? Qu’est-ce que cela nous dit sur la place des structures d’expertise comme les agences d’urbanisme et son évolution ?
  • Les échelles des démarches d’anticipation. Un premier inventaire met en lumière les variations d’échelles entre les documents d’anticipation successifs : la ville centre, l’agglomération, l’aire métropolitaine, etc. Observe-t-on des tendances communes dans les deux cas étudiés ? Que révèlent ces variations scalaires sur les fonctions assignées à l’anticipation et leurs évolutions au fil du temps ?
  • La place de la dimension « aménagement » dans ces exercices d’anticipation. Plusieurs auteurs (Dormois 2006; Pinson 2009) ont souligné le rôle qu’ont joué la planification urbaine et le projet urbain dans la construction métropolitaine. Or, les premières observations  des auteurs montrent une déconnexion progressive entre la planification territoriale et ces exercices d’anticipation, à Lyon comme à Nantes. Comment expliquer cette déconnexion ? Qu’en déduire quant au rôle et au positionnement des institutions métropolitaines ?

 

 

 

Les Chantiers de la Jeune recherche urbaine :

 

Les chantiers de la jeune recherche urbaine sont un cycle de séminaires de discussion de textes scientifiques.

 

L’objectif du cycle est de saisir la recherche en train de se faire. Il s’agit ainsi de susciter la discussion scientifique, de faire connaître le « front » de la jeune recherche urbaine, doctorale et post-doctorale. Dans une logique plus pédagogique, le cycle devra permettre de comprendre l’élaboration et la construction d’une démarche scientifique, ainsi que ses possibles améliorations.

 

Les papiers présentés peuvent être de différente nature : des textes destinés à la publication, ou bien des états d’avancement sur un travail d’enquête, un positionnement théorique…

Ils seront distribués en avance aux personnes s’inscrivant à une séance.

 

Contact : raphael.fretigny@hotmail.fr

 

 

« A drop in a bucket » : la marginalisation du logement social dans une shrinking city. Le cas de Detroit.

Séance commune :

Séminaire Grands Ensembles – Séminaire Les Chantiers de la recherche urbaine 

 

« A drop in a bucket »: la marginalisation du logement social dans une shrinking city. Le cas de Detroit

Présentation d’Henri Briche (sociologue, Université de Saint-Etienne)
Discuté par Camille Hamidi (politiste, Université Lyon 2)

16 avril 2014 14h-16h ENS Lyon, site Descartes, salle F120 Continuer la lecture de « A drop in a bucket » : la marginalisation du logement social dans une shrinking city. Le cas de Detroit.

Atelier expérimental – Ville attractive, ville compétitive

Affiche – Ville attractive, ville compétitive? – Atelier Expérimental

A E - Ville

Dans le cadre des Ateliers Expérimentaux d’IMUalpha, nous vous invitons à une après-midi Ville attractive, ville compétitive?
le 8 avril 2014 de 13h30 à 17h30 en salle R253 (ENS-LSH – Parvis René Descartes – métro Debourg).

  • Inscription : Les inscriptions ne sont pas nécessaires pour cet atelier.

  • Programme :
  • 13h30 à 14h30 : Conférence de Patrizia Ingallina (PR – Université de Lille) :  « L’attractivité des villes: entre matérialité et immatériel » 

P. Ingallina est professeur en urbanisme à Paris IV, spécialiste du projet urbain. Elle travaille sur l’attractivité des territoires en contexte de métropolisation. Ses domaines de recherches actuels sont au croisement de l’économie, de la géographie et de l’urbanisme,  et se préoccupent de  la territorialisation de l’économie de la connaissance.
Son propos introduira la distinction entre compétitivité et attractivité et portera sur la fabrication et la valorisation de l’attractivité urbaine, ses composantes et ses valeurs. Le projet urbain, défini comme un objet contractuel complexe établit une démarche de construction de la ville. Il amène à s’interroger sur les acteurs urbains et leurs stratégies. Celles-ci ne sont plus uniquement fondées sur la promotion de produits matériels, mais aussi sur la diffusion d’une idéologie de la connaissance incluant le patrimoine comme élément de différenciation métropolitaine.  
  • 14h30-15h15 Discussion et pause
  • 15h15 -17h30 : Atelier Expérimental « Villes compétitives: discours, enjeux, idéologie »

    •  Interventions :

    • Pierre Ageron (géographe – EVS) L’accessibilité aux plates-formes aéroportuaires comme enjeu dans la compétition inter-métropolitaine. Les stratégies des villes européennes et des villes d’Asie Orientale

    • Sarah Russeil (Sciences Politiques – chercheur associée à RIVES) Lyon et les réseaux de villes

    • Sébastien Gardon (socio-historien -TRIANGLE) L’émergence de l’image internationale de Lyon XIXe-XXe à partir de l’analyse de l’exposition « Lyon Centre du monde » au Musée Gadagne jusqu’au 27/4

    •  Discutant : Fabrice Bardet (PR sciences politiques – RIVES). Fabrice Bardet est spécialiste de l’analyse des politiques de la quantification dans les secteurs d’action liés à l’aménagement des territoires : développement économique, transports, habitat social, construction durable.

 

 

 

 

Agenda – Récapitulatif

 

  • 12 Mai (17h-19h, ENS Lyon, site Buisson, salle de réunion n°1) : Séminaire Les chantiers de la recherche urbaine “Les démarches d’anticipation territoriale : pratiques et évolutions. Les cas des métropoles Nantaise et Lyonnaise”. Présentation de Pauline Ouvrard (sociologue, école d’architecture de Nantes) et Nicolas Rio (politiste, Sciences Po Lyon), discutée par Julien Barrier (sociologue, ENS Lyon) et Marie-Clotilde Meillerand (historienne, IMU).

Contact: raphael.fretigny@hotmail.fr

  • 22 mai (10h-12h, ENS Lyon, site Descartes, salle F120) : Séminaire Grands Ensembles : “Les effets sociaux de la rénovation urbaine aux Minguettes : trajectoires résidentielles et styles de vie”.Présentation de Pierre Gilbert (Université Lyon 2, centre Max Weber), discutée par François Bonnet (CNRS, laboratoire PACTE).

Contact : henri.briche@hotmail.frraphael.fretigny@hotmail.fr

4 avril 2014 : « Acteurs publics et privés des politiques foncières » REHAL/IMUalpha

« Acteurs publics et privés des politiques foncières »

 

 

Séminaire « acteurs des marchés du logement », 4 avril 10h-13h ENS Lyon.

15 parvis René Descartes (métro B station Debourg)

Salle F113

 

Organisateurs :

–          Réhal (Loïc Bonneval, Univ Lyon 2, et Julie Pollard, Univ. Lausanne) ;

–          IMU Alpha (Raphaël Frétigny, Univ Lyon 2)

 

 

Ce séminaire s’inscrit dans les activités de l’atelier « Acteurs des marchés du logement » du réseau Recherche Habitat Logement (Réhal). S’intéressant aussi bien aux acteurs publics que privés, l’atelier vise d’une part à apporter des éléments de connaissance sur leurs caractéristiques et leurs logiques d’action, qui restent souvent mal connues, et d’autre part à interroger leur rôle dans les mécanismes de marché, les politiques publiques et les choix des ménages.

 

La première séance de séminaire, co-organisée avec IMU Alpha, porte sur les acteurs publics et privés des politiques foncières. Dans le contexte de la loi ALUR et de l’instauration des métropoles, ces politiques voient leur importance grandir. Il s’agit d’interroger la façon dont les orientations données par les collectivités locales en matière d’urbanisme et de foncier anticipent sur les pratiques des acteurs privés, et en particulier celles des promoteurs. Les interdépendances entre ceux qui, dans une certaine mesure, définissent les règles du jeu, et ceux qui, de fait, construisent et commercialisent les logements, se traduisent par des équilibres et des configurations locales qui sont étudiées dans les trois communications.

 

 

Intervenants :

 

Nicolas Persyn (Université Paris 1) : « Quelle place des intercommunalités dans les politiques foncières ? Le cas des communautés d’agglomérations du Pays Voironnais et du Beauvaisis. »

 

Romain Maurice (PACTE Grenoble) : « Le droit des sols comme ressource au service des acteurs du développement urbain »

 

Lou Herrmann (Université Lausanne) « La fabrique ordinaire de la ville face à l’injonction au développement durable. Produire la ville par lotissement, le cas du Clos des Eparviers (Solaize) ».

 

Les interventions seront discutées par Rémy Nouveau, Directeur de l’Habitat et du Développement Solidaire Urbain (DHDSU) du Grand Lyon et Pierre Suchet, responsable du service « stratégies » à la DHDSU du Grand Lyon.

 

Séance Inaugurale Ateliers Expérimentaux – Visibilité et Reconnaissance de la Ressource, des Techniques, et des Métiers de l’Eau

Visibilité et Reconnaissance de la Ressource, des Techniques, et des Métiers de l’Eau

Séance inaugurale le 23 octobre 201314h

Au 7 rue Chevreul, 1er étage bâtiment Dugas salle Dugas13

La gestion des eaux urbaines au XXème siècle a privilégié centralisation et dissimulation du réseau artificiel de tuyaux. De ce fait, l’eau, la technique et ceux qui la portent sont devenus invisibles. Depuis les années 1970 s’amorce cependant un changement à travers la mise à découvert des cours d’eau urbains et l’avènement de techniques alternatives. Dès lors, se posent les questions suivantes. A quelles conditions cette visibilité des techniques, corrélée à l’émergence de l’eau, permet-elle la reconnaissance par les citoyens de l’eau comme ressource ? Quels liens existe-il entre visibilité de la technique et reconnaissance des acteurs qui la portent ? En quoi cette volonté de rendre visibles aussi bien la ressource que la technique et les acteurs en charge de la gestion de l’eau relève-t-elle d’une politique de reconnaissance cohérente ?

 

Programme de l’après-midi

14h : Accueil et présentation des ateliers expérimentaux 

Claire Revol

14h30 – 15h30 : Exposés des participants 

Ah-leung Sébastien, aménagement/urbanisme, EVS-ITUS GCU INSA

Dicks Henry, post-doctorant en Philosophie, IRPHIL Lyon 3, membre de la Chaire Industrielle « Rationalités, usages et imaginaires de l’eau »

Nou Cécile, doctorant, Philosophie, IRPHIL Lyon 3,

15h30 – 16h30 : Débat

Avec Elisabeth SIBEUD, Responsable du service études de la direction de l’eau – Grand LYON

17h : Pot de lancement pour les participants présents et futurs des ateliers expérimentaux. A cette occasion, venez rencontrer d’autres jeunes chercheurs de la communauté IMU pour monter des séances sur le thème de votre recherche ! Certaines séances sont déjà à la recherche de participants (voir blog IMU alpha).

Contact des référents de séance Ah-leung Sébastien : sebastien.ah-leung@insa-lyon.fr et Henry Dicks henryjdicks@gmail.com

Affiche – Visibilité et Reconnaissance de la Ressource, des Techniques et des Métiers de l’Eau – 23-10-2013

Prochaine séance le 16 janvier 2014: Quels critères de la qualité urbaine? Par Fabien Mazenod et Claire Revol. Invités: Alessandra Capanna (QART, La Sapienza, Rome) et Guillaume Faburel (Lyon, IUL, TRIANGLE)

Mise en place des projets IMUalpha

Bonjour à tous,

IMUalpha est aujourd’hui lancé, avec un prochain rendez-vous aujourd’hui 24 juin sur les grands ensembles. Pour pérenniser la dynamique, il faut désormais fixer les prochains rendez-vous des projets itératifs :

–          Le séminaire transversal : qui doit nous permettre d’inviter les chercheurs dont les travaux nous intéressent, dans un souci de pluralité scientifique (par exemple un discutant d’une autre discipline)

–          Les ateliers expérimentaux (http://imualpha.hypotheses.org/44)

–          Le séminaire grands ensembles (http://imualpha.hypotheses.org/71)

–          Le ciné urbain : une projection de film suivie d’une discussion. L’idéal serait que ces séances soient reliées aux autres séminaires (comme on l’a fait sur les grands ensembles).

 

L’idée est que chaque personne intéressée propose une ou plusieurs séances, dont elle prenne en charge ensuite l’organisation, en lien avec les responsables du séminaire.

Nous vous proposons donc nous faire parvenir vos propositions à imualpha@gmail.com. Les propositions n’ont bien entendu pas valeur d’engagement, mais d’idées de départ.

Nous vous invitons à nous réunir ce jeudi 27 juin, à 18h à l’ENS, salle R253. Il s’agira de fixer les premières séances pour la rentrée 2013.

En vous remerciant par avance pour votre implication.

A bientôt

Le comité de coordination

IMUalpha – coopérative de jeune recherche urbaine

http://imualpha.hypotheses.org/

imualpha@gmail.com

24 juin 2013 – intervention de R. Epstein + projection du film « 2 ou 3 choses que je sais d’elle » de J-L Godard (1966)

Construits à partir du milieu des années 1950 jusqu’aux années 1970, les grands ensembles sont aujourd’hui en chantier. Le programme national de rénovation urbaine y a engagé depuis 2003 des opérations de démolition-reconstruction pour remodeler l’urbanisme de tours et de barres qui caractérise ces quartiers. L’objectif du programme est double : il s’agit de détruire des formes urbaines jugées obsolètes et stigmatisantes, ainsi que d’en faire des lieux de mixité sociale.

L’objectif de la séance sera de revenir sur le destin de ces quartiers, afin de remettre en perspective les politiques de rénovation urbaine qui s’y déroulent et l’injonction à la mixité sociale.

 Le premier temps de ce séminaire sera ainsi consacré à l’intervention de Renaud Epstein qui présentera son ouvrage récemment publié sur La rénovation urbaine. Il sera discuté par Valérie Sala Pala, politiste spécialiste des politiques de peuplement.

Le second temps de ce séminaire verra la diffusion du film de Jean-Luc Godard, 2 ou 3 choses que je sais d’elle (1966). Ce film dresse le portrait d’une jeune mère de famille, habitant dans un grand ensemble de la région parisienne tout juste construit. Il sera présenté et discuté par Romain Sauzet, doctorant en philosophie.

3908443-0