4 avril 2014 : « Acteurs publics et privés des politiques foncières » REHAL/IMUalpha

« Acteurs publics et privés des politiques foncières »

 

 

Séminaire « acteurs des marchés du logement », 4 avril 10h-13h ENS Lyon.

15 parvis René Descartes (métro B station Debourg)

Salle F113

 

Organisateurs :

–          Réhal (Loïc Bonneval, Univ Lyon 2, et Julie Pollard, Univ. Lausanne) ;

–          IMU Alpha (Raphaël Frétigny, Univ Lyon 2)

 

 

Ce séminaire s’inscrit dans les activités de l’atelier « Acteurs des marchés du logement » du réseau Recherche Habitat Logement (Réhal). S’intéressant aussi bien aux acteurs publics que privés, l’atelier vise d’une part à apporter des éléments de connaissance sur leurs caractéristiques et leurs logiques d’action, qui restent souvent mal connues, et d’autre part à interroger leur rôle dans les mécanismes de marché, les politiques publiques et les choix des ménages.

 

La première séance de séminaire, co-organisée avec IMU Alpha, porte sur les acteurs publics et privés des politiques foncières. Dans le contexte de la loi ALUR et de l’instauration des métropoles, ces politiques voient leur importance grandir. Il s’agit d’interroger la façon dont les orientations données par les collectivités locales en matière d’urbanisme et de foncier anticipent sur les pratiques des acteurs privés, et en particulier celles des promoteurs. Les interdépendances entre ceux qui, dans une certaine mesure, définissent les règles du jeu, et ceux qui, de fait, construisent et commercialisent les logements, se traduisent par des équilibres et des configurations locales qui sont étudiées dans les trois communications.

 

 

Intervenants :

 

Nicolas Persyn (Université Paris 1) : « Quelle place des intercommunalités dans les politiques foncières ? Le cas des communautés d’agglomérations du Pays Voironnais et du Beauvaisis. »

 

Romain Maurice (PACTE Grenoble) : « Le droit des sols comme ressource au service des acteurs du développement urbain »

 

Lou Herrmann (Université Lausanne) « La fabrique ordinaire de la ville face à l’injonction au développement durable. Produire la ville par lotissement, le cas du Clos des Eparviers (Solaize) ».

 

Les interventions seront discutées par Rémy Nouveau, Directeur de l’Habitat et du Développement Solidaire Urbain (DHDSU) du Grand Lyon et Pierre Suchet, responsable du service « stratégies » à la DHDSU du Grand Lyon.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *