Archives par mot-clé : compte rendu

Compte-rendu Atelier Expérimental IMUalpha REHAL – 27 mars 2015

Affiche AEX MODELE 27 mars 2 copy

Compte-rendu  Atelier Expérimental IMUalpha

Offre et demande de logement, quels ajustements?

Organisé en collaboration avec le REHAL, le 27 mars 2015

Plus d’information sur le Réseau Français « Recherche Habitat Logement » : http://rehal.fr/?q=node/23

Parler d’offre et de demande de logement suggère que le rapprochement entre les deux s’analyse en termes d’équilibre de marché, de quantités échangées et de prix (loyer ou prix de vente). Or les mécanismes en jeu ne se réduisent pas à cette logique. La multiplicité des déterminants et des arbitrages qui conduisent à la construction des choix résidentiels rend caduque toute tentative de description mécanique des ajustements. Par ailleurs, l’offre et la demande se forment le plus souvent en référence l’une à l’autre, que ce soit par la délimitation du champ des possibles (et du souhaitable) du côté de ceux qui recherchent un logement, ou par la façon dont les pratiques des concepteurs, des constructeurs ou des simples vendeurs tentent d’anticiper et d’appréhender la demande. Enfin, le marché du logement est marqué par un manque de transparence et des incertitudes qui soulèvent la question des conditions de possibilité de l’échange et des dispositifs visant à assurer la rencontre entre l’offre et la demande. Se situant du côté des offreurs, des demandeurs ou à l’articulation entre les deux, les communications à cette séance de séminaire visent à explorer les modalités de rencontre entre l’offre et la demande.

Vous trouverez dans le lien suivant un Compte-Rendu de l’Atelier.

CR-AE27mars_REHAL

Les intervenants :

Lina Raad (Géographie Cités) « Choix résidentiels des classes moyennes en banlieue rouge. »

Anne-Laure Jourdheuil (CRH-LAVUE) « La présentation de la mixité sociale d’une opération immobilière dans les bulles de vente »

Thomas Sigaud (Centre d’études sur l’emploi) « Les mobilités résidentielles à l’épreuve du marché: dispositifs et intermédiaires »

Discutant : Loïc Bonneval

Contact-organisation : loic.bonneval@univ-lyon2.fr

 

 

Compte-rendu – Penser les circulations animales en milieu urbain

Compte-rendu  Atelier Expérimental IMUalpha

« Penser les circulations animales en milieu urbain »

13 février 2015

14 h – 17 h – ENS

De plus en plus de travaux abordent la thématique de la nature en ville. Mais moins prennent pour objet la question de l’animal en ville, et moins encore l’abordent sous l’angle de la mobilité. L’objectif de cet atelier est de penser la question des circulations animales en ville ; il s’agira de lister et de discuter les problèmes posés par la mobilité des animaux, en termes sanitaires, scientifiques et politiques. D’un point de vue sanitaire, on évoquera les pathogènes associés à la présence animale ; d’un point de vue scientifique, on questionnera les manières de rendre compte de la circulation animale ; d’un point de vue politique, on discutera les difficultés et problèmes liés à la gestion des circulations animales.

Vous trouverez dans le lien suivant un Compte-Rendu de l’Atelier.

Compte Rendu rédigé par Clémentine Périnaud – Circulations animales

Les intervenants :

Romain Marti (Microbiologie, LEM) : « Animaux en ville, quel impact sanitaire pour l’écosystème urbain ? »

Emilie Edelblutte (Géographie, EVS) : « Les léopards du parc National Sanjay Gandhi et leur relation spatiale à la mégapole de Mumbai en Inde »

Coralie Mounet (Géographie/Sociologie, PACTE) : « Animaux sauvages en ville »

Discussion : Nathalie Blanc (Géographie – LADYSS – CNRS)

Contact organisation : Jérôme Michalon (Centre Max Weber) jerome.michalon@gmail.com

Le vécu de l’urbain – Compte-rendu de l’Atelier expérimental

Dans le cadre du quatrième Atelier Expérimental organisé par la  coopérative de recherche IMUalpha, le thème proposé fut de celui du Vécu de l’Urbain.

Ce compte rendu a été réalisé par Romain Sauzet.

PLAN du compte rendu :


Les présentations

Vous trouverez davantage d’éléments sur  les différentes présentations en cliquant sur le titre de chacune d’entre elles.

Après une ouverture générale de l’après-midi et une présentation ses objectifs par Romain Sauzet, Aksel Kozan amorça l’Atelier Expérimental par une communication intitulée :  « La ville entre « fabrique du corps » et « illumination profane », en proposant, à partir des travaux de Georg Simmel et de Walter Benjamin, une étude historique de la manière dont les corps vivent l’urbain à partir de la fin du XIXème siècle. Pour ce faire, il a évoqué la ville comme le lieu de la synchronisation et de la rationalisation des usages corporels (notamment via la généralisation d’un temps homogénéisé), et celui de l’expérience du choc et des stimuli. Face à cette intensité qui soumet en saturant les corps dans l’espace urbain, l’humain peut cependant travailler ce vécu, via différentes réactions, minoritaires, mais possibles : « l’illumination profane » de Benjamin, afin de retrouver de l’étrangeté dans l’urbain, que ce soit par la flânerie ou de manière plus active, par la psycho-géographie (Debord).

Continuer la lecture de Le vécu de l’urbain – Compte-rendu de l’Atelier expérimental